Elles...

Publié le par Sassa

Un billet pour mes 3 filles ...

Quand ma grande est née, j'étais une gamine .. 22 ans ... je n'imaginais pas ce que c'était de vivre avec un nouveau-né, de s'apprivoiser, dieu que ça a été difficile les 3 premières semaines. Une chose est sure : quand la sage-femme a posé ma bébée sur mon ventre, j'ai fondu. Des larmes de délivrance, de joie, de bonheur : comment j'avais pu donné naissance à une petite fille si parfaite (en toute modestie). J'en suis tombée amoureuse! Un amour sincère, véritable qui ne passe pas avec le temps.

Quand ma petite Rose est née, j'avais 31 ans ... plus mûre, plus sure de moi ? oui mais non. Même crainte : comment gérer une presque ado de 8 ans et demi et un nouveau né ?

Et pourtant : quelle joie de te voir ma bébée ! Une belle petite fille bien portante (fort heureusement vu sa maigreur maintenant !) et parfaite (encore oui on a ce don dans la famille).

Ce même amour m'a envahi, je le connaissais déjà mais il m'a surpris de par sa force.

Et quand ma petite dernière est née, bébée surprise qui est arrivée sans qu'on ne l'ai planifié, cette petite fille pour laquelle on s'est inquiété quand elle était dans mon gros bidou... même angoisse, plus forte peut-être, gardera-t-elle des séquelles de ce qu'elle a vécu in utero ? Mais quand elle est née, quel bonheur de te serrer dans mes bras, quel amour! L'amour le vrai le seul, celui que l'on porte à ses enfants!

Alors oui je râle quand je passe des mauvaises nuits, quand la journée elles sont insupportables, mais il y a une chose qui ne cessera jamais : l'amour et la fierté que je vous porte mes bébées.

P.S. => bébée : nom féminin n'existant pas que j'ai inventé pour faire référence aux bébés au féminin, voilà !

Elles...

Publié dans famille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article